Symbolisme de l'if

Publié le par Miss Dico

if[1]

Immortalité, longévité, sacerdotal / guerrier, poison.

 

L’if est un conifère de la famille des taxacées, non résineux. D’un bois très dur, à croissance lente, il peut vivre 1 000 ans et plus. Sa verdure permanente  et sa longévité en  ont fait un symbole d’Immortalité. On le rencontre dans les cimetières qu’il côtoie avec le cyprès. L’if est gardien des défunts. Il relie le monde des morts à celui des vivants. On le trouve également près des églises qu’il est censé protéger de la foudre [1]. Mais qu’on s’en souvienne, il garde en lui la mort. Ses graines contiennent un alcaloïde paralysant dont les celtes enduisaient les fers de lance et de flèche destinés à atteindre l’ennemi et à le blesser mortellement [2].

 

Mythologie grecque

Aux Enfers, l’if pousse avec le cyprès, le long des rives du Cocyte, affluent de l’Achéron. Les âmes des défunts qui n’ont pas eu de sépulture, errent pendant des siècles entre leur tronc et leur ombrage jusqu’à ce qu’elles reparaissent devant le tribunal infernal pour y être à nouveau juger [3].

Toujours dans le monde chtonien, les flambeaux des Erinyes, divinités infernales, sont constitués en partie de bois d’if [4]. 

 

Monde celtique - Mythologie germano-nordique

Des baguettes d’if étaient utilisées pour graver les Oghams, alphabet sacré des celtes qui servaient à la divination. Le symbolisme de l’if est à la fois sacerdotal (par la magie des druides) et royal / guerrier. Le bois d’if  entrait dans la fabrication des boucliers, des hampes de lance, des flèches [5].

L’if, entre autres, est la fois arbre de la connaissance et pilier cosmique qui fait se rejoindre le monde d’en-haut et le monde d’en bas. Les fruits de l’if Mugna nourrissait un saumon en tombant dans une source. Le saumon est un symbole de la science, de la connaissance. Il est possible nous dit Thierry Jolif que le chêne ait été considéré comme arbre de vie, et l’if, l’arbre de la mort [6].

Chez les Germano-nordiques, Ull, fils adoptif de Thor, habite la « vallée de l’If » (Ydalir). Son arc est en if et ses flèches en frêne [7]. L’if est un des arbres qui composent les runes [8].

 

Notes et références

______________________

[1] Chavot, Pierre, L’Herbier des dieux, Dervy, Paris, 2009, article If.

[2] Cazenave, Michel (sous la direction de), Encyclopédie des symboles, Librairie Générale Française, Paris, 1996, article If.

[3] Chavot, Pierre, op. cit.

[4] Ibid.

[5] Jolif, Thierry, Symboles celtiques (BA-BA), Pardès, Puisseaux, 2004, p. 109.

[6] Ibid.

[7] Chavot, Pierre, L’Herbier des dieux, op. cit.

[8] Ibid.

 

  voir Ivraie

 

 

Publié dans Végétaux

Commenter cet article