Le symbolisme de l'azur

Publié le par Dictionnaire des Symboles

  d'Azur

 

Héraldique

L'azur désignait anciennement le lapis-lazuli encore appelé "pierre d'azur". Le terme vient de l'espagnol azul ou de l'arabe populaire lazurd.

Selon Vulson de La Colombière [1], l’azur était nommé « couleur saphirique et céleste » ou encore « couleur turquine ». C’est le bleu, teinte préférée des français d’ancien régime, du fait qu’elle représente le Ciel « qui est la plus haute de toutes les choses créées, le Tribunal de Dieu, et le séjour éternel des bienheureux ». Préférée aussi parce qu’elle figure sur le champ des armoiries des rois de France. L’écu se blasonne ainsi : d’azur à trois fleurs de lys d’or. Au Moyen Âge, jusqu’en 1376, il était d’azur semé de fleurs de lys d’or —   semé, c'est-à-dire que les lys étaient innombrables —. En l’honneur de la Sainte-Trinité, Charles V les a réduites à trois.

« Cette couleur signifie Justice, Humilité, Chasteté, Loyauté et Félicité éternelle. Des vertus mondaines, elle signifie louange, beauté, douceur, noblesse, victoire, persévérance, richesse, vigilance et récréation ». Vulson lui donne ensuite comme correspondance zodiacale les Gémeaux, la Balance et le verseau, et pour planètes, Vénus et Jupiter. Pour les jours de la semaine, il lui attribue le Mercredi et le Vendredi ; quant au mois, l’azur correspond à Septembre. Son Elément est l’Air, son métal est l’étain, sa pierre précieuse est la turquoise, son arbre : le peuplier ; sa fleur : la violette ; son animal à quatre pattes : le caméléon ; son oiseau : le paon. Chez l’homme, l’azur aime les sanguins et la jeunesse. L’auteur ajoute enfin : « Les anciens Héraults disaient que ceux qui portent cette couleur dans leurs armes, sont obligés d’assister et de secourir les fidèles serviteurs des Princes, qui sont privés de leurs salaires ».

 

Notes et références

_______________________________

 [1] Marc de Vulson de la Colombière, La Science héroïque, Paris, 1644, p. 34

 

 

Publié dans Héraldique

Commenter cet article