Symbologie (accueil)

Publié le par Miss Dico

         

 

Devenir fan  Facebook.jpg

 

Le mot symbole provient du grec sumbolon « objet coupé en deux (tesson) constituant un signe de reconnaissance quand les porteurs pouvaient assembler (…) les deux morceaux » (Grand Robert de la langue française, 2001).

Le symbole est donc à l’origine un signe de reconnaissance scindé en deux, et dont les moitiés doivent être rassemblées de façon non équivoque — il est impératif que les deux morceaux se complètent mutuellement — pour prouver la bonne foi des propriétaires. Le symbole est un signe concret de valeur abstraite (l’idée d’appartenir à un groupe, par exemple). Puis, par analogie avec l’association des deux tessons,  il désigne un signe (image ou autre) qui provoque une association d’idées avec quelque chose d’abstrait (exemple : la blancheur, symbole de l’innocence, car immaculée, vierge, non déflorée) ; ou avec un objet ou un être concret (exemple : le coq symbole des gaulois). Le symbole est alors synonyme d’attribut, d’emblème, d’insigne, de représentation. Dans les deux cas, la corrélation doit être naturelle,  elle doit être une évidence. C’est en effet, ce qui fait l’universalité du symbole.

Le rôle du symbole est d’évoquer afin que nous puissions retrouver un savoir (un trésor) perdu. Mais pour cela, il faut en connaître la clé…d’où ce dictionnaire.

Mode d’emploi

Vous avez trois possibilités pour naviguer sur ce site : utiliser l’index alphabétique qui se trouve dans le menu horizontal en haut de page, ou choisir une catégorie dans la colonne de droite. Il vous est possible également d’avoir recours au moteur de recherche interne.

N’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter et / ou au flux rss pour être toujours tenu au courant de la mise en ligne des nouveaux articles.

Bonne découverte !

C.P.