Le symbolisme de la corde

Publié le par Miss Dico

 

La corde est faite de plusieurs fils torsadés. C’est cette association de fils, et leur torsion qui donnent la solidité de la corde. Les fils qui la composent proviennent de fibres végétales, comme le chanvre, le lin, le coton ; ou animal, comme la laine.

 

Nous trouvons la corde associée à différents objets, et dans différents domaines :

 

— Les cordages d’un navire à voiles sont extrêmement nombreux, cependant aucun ne porte le nom de corde, sauf celui de la cloche de quart. La marine possède son propre vocabulaire : drisse, hauban, amarre, etc. 

— La corde de l’arc, arme de chasse ou de guerre.

— Les cordes de la harpe (son, musique).

— La corde d’argent qui relie le corps astral au corps physique. Invisible aux yeux de chair, la corde d’argent se rompt à la mort.

— Le cordon ombilical qui relie le nouveau-né à sa mère, et que l’on doit trancher.

— La corde-ceinture des moines et des moniales symbolise l’humilité, la pauvreté, mais aussi la force spirituelle de ceux qui la portent.

 

La corde, par sa couleur blanchâtre et sa forme, évoque les intestins. L’expression « Avoir les intestins noués » a pour origine cette corrélation.

 

La corde vibre, la corde propulse, la corde retient. Elle sert de lien qui emprisonne, qui aliène. Elle donne la mort par pendaison, mais elle est, dans d’autres circonstances, la corde qui sauve, comme la cordée des alpinistes.

 

La corde à 13 nœuds était utilisée par les bâtisseurs du Moyen Âge. Elle servait à tracer des plans au sol pour définir les proportions de l’édifice, château ou cathédrale.

 

Avoir plusieurs cordes à son arc signifie avoir plusieurs ressources pour parvenir à ses fins.

 

Le symbolisme de la corde est lié à celui du FIL.

 

Sources :

Chevalier, Jean ; Gheerbrant, Alain, Dictionnaire des symboles, Laffont / Jupiter, Paris, 1982.

Normand, Henry, Dictionnaire des symboles universels, Dervy, Paris 2007, tome 2.

Publié dans Objets

Commenter cet article